abril 24, 2024

les Bleus continuent leur sans-faute sur la route de l’Euro

La rentrée des classes a été studieuse pour les élèves de Didier Deschamps. Pour son premier match de la saison 2023-2024, une année scolaire qu’elle espère prolonger jusqu’au 14 juillet, date de la finale du championnat d’Europe des nations, l’équipe de France de football a battu l’Irlande (2-0), jeudi 7 septembre, au Parc des Princes.

Un cinquième succès en autant de matchs pour les Bleus depuis le début de ces éliminatoires de l’Euro, le tout sans avoir encaissé le moindre but. Si le billet vers l’Allemagne – pays organisateur de la phase finale – n’est pas encore officiellement composté, la qualification est en vue. A moins d’une catastrophe, elle sera validée par les Bleus dans quelques semaines.

Match d’ouverture de la Coupe du monde de rugby oblige, le Stade de France n’était pas disponible pour accueillir la rencontre. Alors, à la veille du choc entre le XV de France et les All Blacks, que Didier Deschamps compte suivre, lui, le Basque, fils de rugbyman du Biarritz Olympique, les vice-champions du monde du ballon rond ont investi la maison du Paris Saint-Germain. Une enceinte qui était attitrée aux Bleus jusqu’en 1998.

Voir aussi : Le guide de la Coupe du monde de rugby 2023 en France

Arrivé à 40 buts chez les Bleus (en 70 sélections), Kylian Mbappé avait l’occasion d’égaler sur « sa » pelouse le record de Michel Platini, l’incontesté prince du Parc dans les années 1980, auteur d’une unité de plus (41 buts en 72 matchs) sous la tunique bleue. Le Parisien n’a pas fait trembler les filets des « Boys in Green », mais il s’est mué en passeur pour Aurélien Tchouaméni.

Ainsi, le milieu de terrain, qui évolue en club au Real Madrid, a surgi à l’entrée de la surface pour placer une frappe sans contrôle au ras du poteau de Gavin Bazunu (1-0, 19e). Un éclair du joueur de 23 ans doublé d’une prestation convaincante.

Un changement de génération

Aligné aux côtés d’Adrien Rabiot, l’ancien Girondin et Monégasque aura largement aimanté les ballons de la relance tricolore. De quoi consolider son statut de titulaire et entériner, avec son coéquipier en club, Eduardo Camavinga, un changement de génération au milieu de terrain. L’ère des Paul Pogba (30 ans), toujours à la recherche de son niveau d’antan, et N’Golo Kanté (32 ans), transféré cet été dans un club saoudien, semble révolue.

A 36 ans, Olivier Giroud, lui, est un « papy » qui continue de faire de la résistance. Auteur de quatre réalisations avec l’AC Milan depuis le début de saison, le meilleur buteur de l’histoire des Bleus totalisait jeudi une 125e cape en sélection. Convalescent d’une blessure à la cheville, son concurrent depuis le Mondial au Qatar, Randal Kolo Muani, n’était pas en mesure de tenir sa place.

Il vous reste 57.47% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.