abril 24, 2024

l’Irlande s’impose sans problème face aux Tonga

Les Irlandais ont facilement battu (59-16) les Tonga samedi à Nantes dans la poule D, confirmant leur montée en puissance dans le Mondial 2023, avec bonus offensif et record de Johnny Sexton du nombre de points inscrits sous le maillot vert (1090).

Les Irlandais comptent ainsi dix points au classement après deux matches avant les deux chocs contre l’Afrique du Sud et l’Écosse. Ils ont déjà inscrit 141 points en deux rencontres.

Après la victoire irlandaise sur une faible équipe de Roumanie (82-8), on attendait beaucoup de ce match à Nantes face à une équipe des Tonga qui comptait dans son XV quatre anciens All Blacks : Charles Piutau (arrière), Malakai Fekitoa (centre), Augustine Pulu (demi de mêlée) et Vaea Fifita (troisième ligne), ainsi qu’un ancien wallaby, Adam Coleman, en deuxième ligne.

Lire aussi : D’une Coupe du monde de rugby à l’autre, les joueurs peuvent changer d’équipe

Mais il en fallait plus pour faire douter et contrer une équipe irlandaise toujours aussi solide et bien huilée, qui sait aussi se montrer ingénieuse offensivement, prouvant une nouvelle fois que son statut de meilleure nation mondiale au classement World Rugby est tout sauf usurpé.

Les Tonga, qui faisaient leur entrée dans la compétition, ont montré beaucoup d’ardeur au combat, distribuant de féroces plaquages. Mais ils ont souffert dans les phases statiques et les rucks, faisant preuve de trop d’indiscipline pour rivaliser.

12 000 supporteurs irlandais

Le 2ᵉ ligne Tadhg Beirne (21ᵉ minute), le 3ᵉ ligne Caelan Doris (26ᵉ), Mack Hansen après un numéro de funambule sur son aile (33ᵉ) et Johnny Sexton ont permis à l’Irlande d’assurer le bonus offensif avant la pause et de creuser un large écart au tableau d’affichage (31-13 à la mi-temps).

Lire aussi : L’Irlande avance masquée dans sa quête d’un premier titre à la Coupe du monde de rugby

A la 38ᵉ minute, Johnny Sexton s’est ainsi offert le luxe de battre le record de points sous le maillot vert de Ronan O’Gara par un essai sous les poteaux qui a fait exulter les quelque 12 000 supporteurs irlandais présents.

Au retour des vestiaires, le sélectionneur, Andy Farrell, n’a pas hésité à préserver son stratège en le remplaçant par sa doublure Ross Byrne. Après une petite baisse de régime entre la 40ᵉ et la 60ᵉ minute, les Irlandais ont enchaîné les essais face à des Tongiens impuissants.

L’Irlande a maintenant une semaine pour préparer une rencontre qui fait saliver toute la planète rugby face aux Springboks, le 23 septembre, au Stade de France. Les « Aigles des mers » affronteront, eux, l’Ecosse le 24 septembre pour leur prochain match.

Notre sélection d’articles sur la Coupe du monde de rugby

Le Monde avec AFP