junio 22, 2024

Lorient-Monaco, le match des crispations autour des cas Benjamin Mendy et Wissam Ben Yedder

Benjamin Mendy sur la pelouse du Parc des Princes, le 12 août 2023, avant le match entre son équipe Lorient et le PSG.

763 jours après son dernier match en professionnel, le 15 août 2021 contre Tottenham, Benjamin Mendy va retrouver la compétition. Le latéral gauche, acquitté le 14 juillet des dernières charges de viols et de tentative de viol qui pesaient contre lui en Angleterre, est présent dans le groupe du FC Lorient (FCL) pour affronter l’AS Monaco (ASM), dimanche 17 septembre à 13 heures. Vendredi, ce match de Ligue 1 a déjà fait parler de lui quand plusieurs collages ont été découverts dans les rues de Lorient.

L’un s’en prenait à Mendy, qui a signé un contrat de deux ans avec le club breton seulement cinq jours après son acquittement : « Mendy dans les bars, malaise à Lorient. » Un autre à Wissam Ben Yedder, capitaine de Monaco : « Carton rouge pour Ben Yedder. » Ce dernier a été mis en examen début août pour « viol, tentative de viol et agression sexuelle » – des accusations qu’il nie –, puis placé sous contrôle judiciaire.

Lire aussi : Football : Wissam Ben Yedder mis en examen pour viol

Mendy, Ben Yedder mais aussi Achraf Hakimi – le latéral du Paris Saint-Germain est également visé par une enquête pour viol – avaient déjà été les cibles de collages à Lorient le 19 août, à l’occasion du premier match à domicile du FCL cette saison. Des campagnes menées par Collectif2Lorient, un groupe récemment fondé qui souhaite « l’exclusion de Mendy et de tous les autres violeurs et agresseurs des clubs » et indique qu’« en France, seulement 1 % des violeurs sont condamnés ».

Le FC Lorient avait porté plainte pour diffamation à la suite des collages du 19 août. Contacté par Le Monde concernant ceux de vendredi, le club indique « qu’il n’y a cette fois pas eu de collages qui justifient une plainte. Nous porterions bien sûr à nouveau plainte si des propos à caractère diffamatoire apparaissent. » Acquitté en Angleterre au terme de deux procès, Benjamin Mendy suscite un malaise depuis son arrivée à Lorient.

« Son arrivée dénature l’image du club »

Sa signature, le 19 juillet, a été une surprise. Face à l’afflux de visiteurs sur le site du club, celui-ci n’est pas passé loin du plantage informatique, tandis que les premières critiques émergeaient sur les réseaux sociaux. Depuis, les avis sur la recrue divergent. « Si on regarde le côté sportif, c’est un coup incroyable pour Lorient. Mais en termes d’image, ça ne ressemble pas à ce club qui se veut familial, discret et sympathique. Son arrivée dénature presque l’image du club », estime Maxime, supporteur lorientais abonné au Moustoir depuis 2006.

Présent lors de plusieurs matchs de présaison de Lorient sans jouer, le champion du monde 2018 a pu mesurer sa cote de popularité en multipliant les selfies avec les supporteurs présents. Le maillot numéro 5, floqué du nom de Mendy, est d’ailleurs celui qui se vend le plus à Lorient depuis le début de la saison.

Il vous reste 51.11% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.